Peelings

La peau est constituée de 3 couches ; épiderme, derme et hypoderme, l’épiderme étant la couche superficielle visible et qui fait face aux agressions extérieures.

photo 1

En vieillissant la peau devient irrégulière, perd de son éclat, rides et ridules apparaissent, les pores se dilatent et les problèmes pigmentaires (taches brunes) se surajoutent.

Une peau jeune grasse peut présenter aussi des pores dilatés avec une acné et des imperfections, le peeling dans ces cas agit comme régulateur de la séborrhée, resserre les pores et traite les imperfections. Il reste un traitement de choix pour l’acné.

Le peeling consiste à appliquer une substance acide sur la peau qui va détruire et éliminer les couches superficielles de celle-ci de façon contrôlée. Le but est de stimuler la régénération tissulaire à partir des cellules situées en profondeur.

 

Il existe 2 types de peelings :

  • Le peeling superficiel qui détruit de façon contrôlée les couches de l’épiderme
  • le peeling moyen qui va s’étendre aux couches plus profondes du derme, et traiter de manière plus efficace les lésions.

Cette profondeur d’action est contrôlée par le médecin.

Action du peeling : Le peeling permet d’éclaircir le teint, de resserrer les pores, d’éliminer ou d’atténuer de façon visible les taches pigmentaires, de raffermir et lisser la peau, éliminer les ridules, améliorer l’aspect des cicatrices et traiter l’acné rétentionnelles.

Après le peeling : une rougeur légère et diffuse dure quelques minutes, la desquamation apparaitra le 2 ème jour et durera jusqu’à 10 jours dans le cas du peeling moyen.

Les peelings ne peuvent être fait qu’en hiver : entre octobre et avril ; En dehors de cette période le soleil est fort et risque d’aggraver les taches brunes.

1 à 2 peeling moyen sont indiqués par an, une protection solaire est indispensable en post peeling et pour un minimum de 2 mois.

photo 2